Le premier tour des élections municipales ayant été maintenu malgré la hausse de nouveaux cas infectés par le coronavirus, le Président Macron vient d’annoncer lors de l’allocution du 16 Mars 2020 le report du 2ème tour des élections municipales suite à l’évolution de la propagation du virus.

” Jamais la France n’avait dû prendre de telles décisions, évidemment exceptionnelles, temporaires, en temps de paix ”
Allocution Emmanuel Macron – 16 Mars 2020

 

Dans la journée du Jeudi 12 Mars un consensus politique et scientifique a été réalisé pour maintenir les élections du premier tour, tout en établissant des consignes sanitaires et des gestes barrières.

Néanmoins les cas infectés s’accentuant et les hôpitaux commençant à être débordés, pour ralentir le mouvement il est indispensable de limiter le contact des personnes au maximum. Une priorité selon les scientifiques.

Partant de ce constat et désirant renforcer les mesures pour limiter nos déplacements, le Président Macron a décidé d’établir un confinement de la population durant 15 jours et de reporter les élections municipales.

Report des élections municipales, des questions surgissent
Malgré cette prise de position effectuée après avoir consulté le président du Sénat, de l’Assemblée Nationale, de nombreuses questions surgissent face à un constat clair : nous ne savons pas quand se terminera cette propagation de l’épidémie Covid-19.

 

Comment se déroulera les prochaines élections

Rama – Wikimédia

Dans la situation actuelle, ont été déjà élus au premier tour des candidats dans 30 000 communes. Si l’épidémie perdure durant de nombreux mois, ce premier tour est-il toujours valable ou serons-nous obligés de refaire intégralement les élections ?

 

De nombreux avis divergent à ce sujet dont un professeur de droit constitutionnel, Dominique Rousseau (interview AFP) estimant l’élection indissociable et donc une annulation logique du premier tour.
Selon Jean-Philippe Derosier (questionné sur BFM TV), quant à lui professeur de droit estime en superposant le scrutin législatif de la Réunion en 1973 que l’on peut accorder une tolérance de report mais pensant tout de même que celui-ci ne doit pas aller au-delà d’une semaine.

Il est à l’heure actuelle encore impossible de savoir l’évolution de ces élections municipales 2020, néanmoins tout reste envisageable. La validation des conseillers municipaux élus ce 15 Mars, et les élections suivantes 6 mois plus tard, ou bien l’annulation complète des élections municipales.

Edouard Philippe prendra une décision après avoir réuni à nouveau en début de semaine les experts scientifiques et les représentants des forces politiques.