Une technologie ambitieuse : qu’est-ce qu’un deepfake et comment les entreprises l’utilisent

Les deepfakes sont des vidéos ou des audios générés par des algorithmes d’intelligence artificielle (IA) qui peuvent superposer des éléments réalistes sur des images ou des sons existants. Grâce à cette innovation technique, les entreprises peuvent créer du contenu visuellement impressionnant, qui capte l’attention du public de manière unique.

Un exemple récent est la campagne marketing de Pepsi avec Cristiano Ronaldo. En utilisant un deepfake, ils ont pu faire en sorte que Ronaldo apparaisse partout dans le monde, interagissant avec les consommateurs de façon personnalisée. Cela non seulement a renforcé l’engagement des fans, mais a aussi drastiquement augmenté les ventes du produit.

Les dilemmes éthiques et juridiques liés à l’utilisation des deepfakes

Mais attention, l’utilisation des deepfakes n’est pas sans risques. Sur le plan éthique, ces technologies peuvent aisément être détournées à des fins malveillantes. Par exemple, des deepfakes non éthiques peuvent désinformer le public ou ternir la réputation d’une personne.

Les enjeux juridiques sont tout aussi complexes. Actuellement, la législation peine à suivre le rythme effréné des avancées technologiques. Cependant, des cadres législatifs commencent à émerger. Aux États-Unis, certains États ont déjà adopté des lois visant à prévenir l’utilisation abusive des deepfakes, notamment à des fins de harcèlement ou de fausse information.

Recommandations :

  • Veiller à une utilisation transparente et éthique des deepfakes.
  • Collaborer avec des experts légaux pour suivre les régulations en vigueur.
  • Inclure des mentions explicites dans les contenus deepfake pour éviter les malentendus.

Cas d’étude : success stories et échecs de l’utilisation des deepfakes en communication

Il existe plusieurs cas où les deepfakes ont servi à améliorer l’image de marques de manière efficace. Par exemple, la marque KitKat a lancé une campagne de deepfake utilisant un clone numérique de l’acteur Robert Downey Jr. Le résultat ? Une forte augmentation de l’engagement des consommateurs et des retombées médiatiques conséquentes.

Cependant, tout n’est pas toujours rose. Un cas d’échec marquant est celui de la marque de vêtements Diesel. Leur utilisation d’un deepfake avec une célébrité a été perçue comme trompeuse et a provoqué un backlash massif. Cela démontre que le recours à cette technologie doit être précautionneux et bien réfléchi.

Pratiques à éviter :

  • Tromper le public par des deepfakes non signalés.
  • Ne pas se conformer aux normes éthiques et légales.
  • Ignorer le consentement des personnes représentées via deepfake.

En Bref

L’utilisation des deepfakes offre des opportunités intéressantes pour les entreprises qui souhaitent innover en matière de communication et marketing. Cependant, il est crucial de naviguer avec prudence en respectant les cadres éthiques et juridiques pour éviter les risques et maximiser les bénéfices.