L’aqueduc de Ségovie

L’aqueduc de Ségovie constitue le plus célèbre ouvrage d’art de la ville, il est d’ailleurs l’emblème de cette dernière. En 1974, ce monument historique a eu 2000 ans et cela a été dument célébré. À cet effet, une plaque commémorative a été offerte par la ville de Rome pour être posée sur l’aqueduc. De même, en 1985, l’aqueduc a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans cet article, nous vous proposons un aperçu des caractéristiques et de l’histoire du célèbre aqueduc de Ségovie.

La construction et l’empreinte historique de l’aqueduc de Ségovie

D’après l’histoire, l’aqueduc de Ségovie, qui fait certainement partie des plus grands du monde romain, a été construit vers l’an 50 après J.-C., à l’époque des Flavius. Il a donc été réalisé au cours du règne des empereurs Vespasien et Trajan, dans le but de transporter de l’eau de l’Acebeda vers la ville. C’est une construction majestueuse qui a été remarquablement bien conservée.

 

Situé dans la cité historique de Ségovie, cet aqueduc romain est admirable et a une valeur universelle exceptionnelle. Il possède une double arcature et ses dimensions lui confèrent des caractéristiques qui font de lui un ouvrage de maçonnerie impressionnant. En effet, il fait 813 m de long et se compose de quatre segments droits. De plus, il se porte sur 128 piliers et possède 166 arcs.
Ses deux arcatures sont superposées et l’aqueduc de Ségovie s’élève à une hauteur maximale de 28,5 m. De plus, il est composé de 20 400 blocs de pierre qui ne sont unis par aucune pâte ou ciment. Le maintien de ces blocs n’est, en réalité, dû qu’à un parfait et solide équilibre de forces.

 

La situation géographique de l’aqueduc dans la ville est également impressionnante. En effet, en longeant ce monument, vous pourrez visiter plusieurs autres augustes ouvrages comme l’Alcázar, le dessableur et la plaza del Azoguejo. Vous pourrez aussi découvrir les escaliers du Postigo del Consuelo, la plaza Reina Doña Juana et la plaza Mayor.

 

Ainsi, l’aqueduc romain de Ségovie se caractérise par sa monumentalité, son état de conservation qui est excellent et son emplacement remarquable.

L’histoire de Ségovie, la vieille ville qui abrite le célèbre aqueduc

La ville de Ségovie est une vieille cité située au cœur de l’Espagne. Elle se trouve dans la Communauté autonome de Castille et Léon, se dressant sur la croupe rocheuse délimitée par le confluent de l’Eresma et du Clamores. Pendant longtemps, les Maures, les chrétiens et les juifs ont cohabité dans cette ville. Ils ont notamment travaillé ensemble au XVIe siècle pour participer à l’apogée manufacturier qui s’est déroulé durant cette période. De nombreux grands monuments dont le distingué aqueduc romain, sont les preuves de cette enrichissante cohabitation qu’a abritées la ville.

 

Au nombre de ces monuments, on note l’édifice de l’Alcázar dont la construction a débuté autour du XIe siècle. On remarque également plusieurs églises romanes ainsi que des palais de la noblesse des XVe et XVIe siècles. La ville abrite aussi la cathédrale gothique du XVIe siècle et l’Hôtel de la Monnaie dit Casa de la Moneda. Celui-ci est le plus ancien bâtiment industriel d’Europe subsistant en Espagne.

 

Ségovie abrite ainsi une série de monuments exceptionnels dont la signification historique est importante. Aussi, de par tout ce dont elle regorge, le plan urbain et l’aménagement architectural de ses quartiers, rues et maisons, cette cité illustre une réalité historique complexe.

 

En effet, elle démontre parfaitement la coexistence unique de différentes communautés culturelles au cours du temps. Pour preuves, ses bâtiments, ses monuments ainsi que ses édifices religieux et militaires ont tous été construits suivant des techniques de construction et des styles différents.

 

Enfin, à part à Ségovie, dans les autres parties de l’Espagne où il y avait des aqueducs romains, il ne subsistait que des vestiges. Ainsi, on retient que c’est surtout la volonté politique qui a permis de préserver et de multiplier les aqueducs en Espagne.

Ségovie, une ville intègre et authentique

La ville de Ségovie couvre 134 ha et possède la totalité des caractéristiques qui font d’un site, une valeur universelle exceptionnelle. Ainsi, elle a une architecture domestique humble et des attributs remarquables comme la diversité des styles architecturaux. En 1941, le gouvernement de l’Espagne l’a donc classée parmi les sites historiques pour qu’ainsi ses édifices soient préservés. Aussi, plusieurs de ses monuments ont été classés ‘’Bien d’intérêt culturel’’ soit BIC ou bien de Interés Cultural, en espagnol.

 

Ce classement lui confère le plus haut niveau de protection dans la législation espagnole qui est en vigueur sur le patrimoine culturel. D’ailleurs, le centre de la cité a été maintenu intact et toute demande d’intervention sur la ville, la recherche archéologique y compris, nécessite une autorisation légale. Par ailleurs, on veille à ce que les interventions visent à sauvegarder les attributs et l’importance des monuments de la cité.

 

De plus, tous les projets qui concernent la cité sont d’abord soumis à l’approbation de la Commission du patrimoine culturel de Ségovie. La ville bénéficie également d’une protection juridique qui, ayant été précoce, a concouru à conserver son authenticité par rapport à son emplacement, sa forme et sa conception.

 

Ainsi, tous les monuments de la ville sont authentiques et pour preuves, on peut encore y remarquer de nombreux vestiges laissés intacts. C’est l’exemple du quartier juif avec ses rues étroites, du type de pavage et de l’enduit extérieur qui décore les bâtiments. Bien évidemment, la ville a subi certaines modifications, mais cela s’est fait sous le contrôle administratif rigoureux de la municipalité ainsi que du gouvernement.

Alors, ces modifications n’ont en rien affecté ses attributs ; elles visent plutôt à protéger et à gérer la ville en réaménageant ses différents quartiers. Par ailleurs, vu que la cité historique fait partie du patrimoine mondial, des programmes sont lancés pour assurer le maintien et la promotion de sa valeur. Au nombre de ces derniers, il y a les séminaires internationaux sur la conservation de l’aqueduc.

On note également deux principaux plans : un plan général pour planifier la gestion de l’ensemble de la cité et un plan spécial d’urbanisme qui sert à protéger les zones historiques. Aussi, un nouveau plan d’urbanisme a été établi par le Conseil municipal de Ségovie pour mieux réglementer la sauvegarde de cette cité historique.

Enfin, il est prévu de définir une zone tampon qui permettra de protéger les vues vers/depuis la cité. Cela favorisera le maintien des caractéristiques visuelles et la protection de la courbe de l’aqueduc notamment. La zone tampon sera par ailleurs protégée par le nouveau plan spécial d’urbanisme.